Joyeux Noël à la suédoise !

La tradition de l’arbre de Noël est d’origine allemande. Les pieds de tables qui ploient sous le poids du buffet de Noël (Julbord) rappellent les festins des Vikings dans la Valhall. Le Père Noël (Tomten) qui frappe à la porte pour distribuer les cadeaux, est inspiré de Saint Nicolas, patron des écoliers. Quant au costume du Père Noël, c’est une pure création hollywoodienne des années 1930.

Les Suédois sont si épris de Noël qu’au fil des siècles, ils ont adapté et affiné les traditions chrétiennes, païennes et autres pour se les approprier. Ainsi, ils fêtent Noël le 24 décembre et non le 25. Toutefois, le Noël de carte postale symbolisé par une maisonnette en bois éclairée à la bougie dans une forêt étincelante de neige est purement suédoise, surtout dans le nord, où l’on est sûr d’avoir de la neige à Noël.

Coup d’envoi des festivités

En Suède, la saison des fêtes débute réellement le premier dimanche de l’Avent, quand on allume la première des quatre bougies de l’Avent. Elle se termine par le « pillage des arbres » à la Saint-Knut, le 13 janvier. Les Suédois sont très pointilleux dans le choix de leurs arbres de Noël. Ils doivent être grands, droits, majestueux et avoir des branches régulières et bien garnies. La Rolls Royce de l’arbre de Noël est le « sapin royal » ou le « pin du Norrland », qui perd moins d’aiguilles, mais coûte plus cher. Les arbres de Noël se vendent sur les places des villes aux quatre coins du pays et c’est un événement à part entière.

Le 13 décembre au petit matin, la Suède célèbre la Sainte Lucie. Cette sainte italienne était originaire de Syracuse, mais les Suédois se la sont appropriée. Des processions de la Sainte-Lucie ont lieu dans les écoles, les hôpitaux, les bureaux et les lieux publics aux quatre coins du pays – il faut absolument en voir une.

Noël approche

À l’approche de Noël, les Suédois se pressent aux marchés de Noël qui se tiennent dans les principales villes. Les éventaires vendent les traditionnelles décorations de Noël et d’exquises spécialités de saison comme les petits pains au safran ou hareng macéré (dont il existe une centaine de types), ainsi que des objets d’artisanat et des jouets.

Que serait Noël en Suède sans julbord, version de luxe du smörgåsbord ? Hôtels, restaurants et manoirs aux quatre coins du pays sont submergés de réservations d’entreprise, des mois à l’avance. Le julbord (buffet de Noël) se compose le plus souvent des plats suivants : jambon de Noël, saucisse de porc, gubbröra (salade d’œufs et d’anchois), hareng macéré, pâté de foie, pommes de terre et lutfisk – plat de poisson très spécial – le tout arrosé de rasades de bière et de snaps.

La fête peut alors vraiment commencer : c’est le traditionnel dîner en famille du 24 décembre

Tout est fait dans les règles de l’art : la maison est nettoyée de fond en comble, l’arbre de Noël étincelle et le jambon est au four. Les cadeaux désirés et achetés sont là, tentants, au pied de l’arbre. Chacun savoure les plats du julbord et les pendules sonnent 15 heures. Alors, la Suède s’arrête de tourner et tout le monde s’installe devant la télévision pour regarder une série de dessins animés de Walt Disney. C’est ensuite que le Père Noël, Tomten, distribue les cadeaux aux enfants.

Le Noël suédois est passé – jusqu’à l’année suivante.

Back To Top