Safari ngorongoro : partez visiter ce cratère en Tanzanie

Njpvtja4xql75i9iwx4l

Arrivé dans le cratère du Ngorongoro c’est comme entrer dans le berceau de la vie sauvage et au centre d’un volcan vieux de plusieurs millions d’année. De par sa richesse de vie sauvage dans une superficie restreinte et son décor mystique, le cratère reste un lieu incomparable.

Cette région appartient à la grande zone de conservation du Ngorongoro et fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cet endroit abrite au moins 25 000 animaux sauvages parmi lesquels des rares rhinocéros noirs, des hippopotames, des zèbres et beaucoup d’autres espèces. Faites y un tour et vous serez fasciné par ce milieu enchanteur.

 

Le cratère du Ngorongoro : la présentation

Le cratère du Ngorongoro se trouve en Tanzanie dans la zone de conservation du Ngorongoro. Ce cratère s’est formé il y a plus de deux millions d’années, par l’éclatement et l’effondrement d’un grand volcan sur lui-même. Ce joyau africain et naturel est la plus grande caldera volcanique ininterrompue, non remplie et inactive. C’est en 1979 que le cratère et la zone de conservation sont reconnus et classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Avec au total 326 km²de superficie, ce lieu est accessible à environ trente minutes depuis Karatu.

Pour quelle raison aller au parc de Ngorongoro

Un voyage de découverte dans le cratère du Ngorongoro

L’effondrement d’un volcan a permis d’avoir une vaste caldera. Avec un diamètre de plus 20 km, celle-ci est très bien dessinée. Cette zone possède une forte concentration de mammifères prédateurs d’Afrique. Et en vous rendant sur ces hauts plateaux, vous pouvez facilement profiter de cette vue exceptionnelle.

Grâce à ses lacs, ses plans d’eau, son pâturage fertile et sa nature qui abonde, le parc de Ngorongoro est un lieu parfait pour les animaux. Pour ces autres qui effectuent des migrations entre le sud de la Tanzanie et le nord du Kenya, cet endroit est également un lieu de passage.

Au cours d’un voyage de découverte, vous avez la possibilité de voir, d’admirer et d’apprécier sur une étendue de plus de 260 km², de nombreux mammifères tels que des buffles, léopards, rhinocéros, hyènes, zèbres, guépards, gnous, hippopotames, etc. Vous pouvez aussi admirer de beaux spectacles de chasse qu’offrent les hyènes. De plus, sur les bords escarpés du cratère, certains animaux comme des impalas, des crocodiles et des girafes osent s’aventurer.

Ce parc abrite également une forte densité d’oiseaux. Pas moins de 500 espèces y résident et parmi eux le flamant rose, la grue couronnée, le vautour, l’autruche pour ne citer que ceux-là.

Par conséquent, si vous faites un voyage de découverte en Afrique et particulièrement en Tanzanie afin de visiter le cratère du Ngorongoro, vous allez découvrir :

  • Des paysages resplendissants
  • Une forte population d’animaux sauvages (tétrapode, mammifères…)
  • Une végétation diversifiée et très riche

Le parc de Ngorongoro fait partie du trajet de plusieurs visiteurs en vacances en Tanzanie. Seulement, vous ne devez pas vous laisser influencer par le grand nombre de touristes. Votre safari en Tanzanie vous permettra toujours de découvrir la magie qu’abrite ce lieu.

De belles randonnées et excursion dans un village Masaï

Le cratère de Ngorongoro est interdit aux piétons par contre, c’est possible de faire du trek et des randonnées à travers les grandes étendues de la zone de conservation. Cela vous permet d’admirer de plus près les animaux sauvages sans aucune barrière imposée par une découverte en voiture, mais aussi d’apprécier le paysage très sublime. Ces randonnées sont organisées par des agences locales et tout au long du parcours, vous vous faites accompagner par un ranger ou un guide local. Lors de cette promenade assez longue, vous avez l’occasion de visiter l’un des villages Masaï et également de croiser des éleveurs Masaï et leurs troupeaux.

La visite du site préhistorique Georges d’Olduvai

Situé dans le nord-est du parc Ngorongoro, l’on a retrouvé dans ce site des os d’organisme humain et animal de plus de deux millions d’années. Cet endroit dispose de nos jours d’une zone protégée de même qu’un petit musée. Ce lieu fait partie des sites à visiter et le tarif d’entrée par personne est de 35 € environ.

Comment faire pour se rendre au parc de Ngorongoro

Vous pouvez vous rendre au parc de Ngorongoro par deux moyens :

  1. Par avion
  2. Par route

Seulement, les vols internes étant très couteux, nombreux sont les voyageurs qui se rendent à Ngorongoro en voiture. Venant d’Arusha, il faut compter à peu près trois heures de trajet sur une route de 160 km entièrement goudronnée.

Venant d’Arusha, nombreux sont les voyageurs qui entrent dans l’aire de conservation par la porte de Loduare situé au Sud. Une fois à l’intérieur, trois routes distinctes vous permettent d’accéder au cratère de Ngorongoro. À savoir :

  • Senato, pour les descentes
  • Lerai, pour les montées
  • Lemala, pour les montées et également les descentes

À l’exception de la porte de Seneto qui ferme à 16 heures, le parc est ouvert de 06 à 18 heures.

Grille de prix et réglementation pour tous visiteurs

Tarifs pour accéder au parc

Les visites effectuées par les touristes dans la zone de conservation et du cratère de Ngorongoro sont payantes.

Chaque adulte doit débourser une somme de 60 euros pour entrer dans la zone de conservation. Pour pénétrer dans le cratère, le forfait pour le véhicule s’élève entre 200 et 300 euros. Et ce, en fonction du nombre de passagers

Règlement du parc

Une visite du cratère dure 06 heures. Cela dit, si vous désirez effectuer une visite le matin et une autre le soir, vous devez payer deux fois les droits d’entrée.

Pour des safaris en Afrique, les règles qui s’appliquent sont communes et voici quelques-unes :

Respecter la faune, la végétation et aussi les populations locales

Rester dans les véhicules lorsque vous entrez dans le cratère

Interdiction à plus de cinq véhicules de s’approcher d’un animal

Où séjourner au parc de Ngorongoro

Vous pouvez faire le choix de plusieurs types d’hébergement pendant votre séjour au parc. Vous trouverez certains logements situés sur les bords du cratère. Et l’avantage avec ses hébergements, c’est qu’ils vous offrent une vue magnifique sur le cratère. Le fait d’être proche de ce dernier permet de commencer très tôt votre safari. Par contre, ces logements sont les plus chers de la Tanzanie.

Néanmoins, vous pouvez vous rendre du côté de Karatu ou encore aux environs de l’aire de conservation pour avoir un vaste choix d’hébergements à des prix abordables. Toutefois, pour atteindre le cratère vous avez au minimum 1 heure de trajet. Et de cette façon, il est difficile de faire un safari à l’aube.

De plus, vous pouvez également séjourner dans un camping ou des lodges.

Dans le cas d’un camping

L’aire de conservation vous offre plus d’une quinzaine de campings. Cependant, vous ne devez pas camper au sein du cratère. À l’exception du camping Simba, tous les autres sont spéciaux. Ils sont destinés aux visiteurs qui voyagent avec tout le nécessaire pour camper. Pour une réservation, vous pouvez le faire à l’office du tourisme d’Arusha-Ngorongoro ou encore auprès du siège de la NCAA (Ngorongoro Conservation Area Authority).

Dans le cas des lodges

Entre les lodges en dur ou en camp de toile, le choix est vaste. Du niveau standard au plus somptueux, de nombreuses prestations de qualité vous sont proposées dans ces longes.

Les questions pratique d’un safari dans le cratère du Ngorongoro

Vous rêvez de faire un safari au Ngorongoro ? Avant de partir, il vous reste quelques petits détails à peaufiner pour vivre une expérience inoubliable !

  • Safari en Ngorongoro : Quelle période choisir ?

Globalement, les safaris en Tanzanie sont plus ou moins adaptés tout au long de l’année. Les conditions peuvent toutefois varier selon la période.

Le cratère du Ngorongoro est influencé par son climat tropical et jouit ainsi de deux saisons principales, la saison sèche et la saison des pluies.

La saison pluvieuse s’étale de Mars à Mai globalement. Les pistes sont moins praticables et les animaux plus difficiles à observer. Ainsi, pour éviter les moments à fortes précipitations, la période la plus recommandée pour partir en safari est de Mai à Septembre / Octobre. D’autant plus que c’est le moment des migrations des animaux. Un pur régal pour les yeux !

  • À quel moment voir des naissances en Tanzanie ?

Si vous avez hâte de découvrir la faune qui rôde dans le parc du cratère de Ngorongoro, conservez les conseils indiqués dans le paragraphe ci-dessus. En effet, la période des naissances s’étale entre Janvier et Mars; mais c’est aussi la saison sèche et chaude qui draine le début de la saison des pluies dans la zone. En arrivant au début du mois de Mai, vous aurez l’immense surprise de découvrir des animaux de quelques mois s’émerveiller auprès de leur mère.

  • Safari au Ngorongoro : à quelle heure s’y rendre ?

Le plus tôt au lever du soleil est le mieux. Aussi bien pour supporter la chaleur humide ambiante mais aussi pour faire le plein de clichés aux couleurs pastels et toniques.

Ainsi, vous aurez plus de chance de rentrer dans le cratère sans avoir des nuages qui ne gâchent pas le spectacle.

Une vue panoramique se dégage alors sur la caldeira. En descendant le long des glancs du cratère, vous pourrez observer très rapidement tout un tas d’animaux sauvages : antilopes, gnous, zèbres, chacals et buffles. N’oubliez pas de prendre vos jumelles pour encore plus d’explorations !

Conclusion

En raison de la présence du lac Magadi, de la richesse des sols et de 2 autres points d’eau, les animaux sont présents durant toute l’année au cœur du cratère et de la zone de conservation. En saison sèche, de nombreux animaux se regroupent autour du lac et c’est plus facile de les observer. Par contre, en saison pluvieuse, ces animaux sont toujours présents, la végétation est verdoyante, mais moins de visiteurs pour contempler cette magie à l’état naturel.

Back To Top