Grenoble, la porte des Alpes

Les atouts géographiques, naturels et culturels de Grenoble lui donnent un rayonnement touristique mondial. Découverte…

La montagne constitue le premier attrait de Grenoble et de ses alentours pour les sports d’hiver et le tourisme en période estivale. Tout près de Grenoble on ne compte pas moins de 200 stations de ski, dont certaines sont des centres de sports d’hiver nationaux. Mais on trouve aussi à proximité de la ville une région dotée de stations thermales, de lacs et plans d’eau.

Grenoble – Un livre d’histoire…

A Grenoble, le  tourisme urbain est basé sur de nombreux lieux d’intérêt culturel, historique et religieux.

La ville ancienne s’étend sur environ 25 ha. Hormis les percées des rues Président Carnot au 19e siècle et de la République au 20e siècle, la cité s’est peu altérée depuis la période des Guerres de religion. Avec un habitat dense, la ville présente un riche patrimoine architectural symbolisant toutes les époques historiques.

On trouve de nombreux vestiges de l’enceinte romaine, une exceptionnelle crypte – Saint Oyand et sa colonnade ainsi que les vestiges d’un baptistère avec son dallage d’origine. Tout cela fait de Grenoble un haut lieu de l’ère chrétienne.

Au centre de Grenoble, son cœur historique recèle un riche et prestigieux passé, plus de 2000 ans d’histoire.

A l’ouest de la métropole, on peut visiter un centre scientifique très prisé et au sud on constate que l’urbanisme s’est  accéléré depuis  les Jeux Olympiques d’hiver de 1968 et enfin à l’est se love le campus universitaire.

Parmi les personnages illustres qui ont marqué Grenoble, notons qu’est né le 23 janvier 1783 Henri Beyle, dit Stendhal. Il a passé ses seize premières années à Grenoble dans une famille aisée.

Ce n’est pas tout, on compte également Jean François Champollion qui s’est attelé à étudier dans la cité les langues orientales.

On le constate, Grenoble propose une palette culturelle d’une richesse extraordinaire. De Cularo à la presqu’île scientifique, des grands travaux de Lesdiguières aux Jeux Olympiques d’hiver de 1968, la ville a su préserver son patrimoine digne des plus grandes métropoles européennes.

A découvrir également : Comment préparer son déplacement en taxi à Grenoble pour un séjour au ski?

Montez donc jusqu’à La Bastille…

A ne pas manquer lors d’un séjour, une petite balade avec le téléphérique de la Bastille

Ce téléphérique qui fut l’un des premiers au monde à être installé – avec Rio de Janeiro et Cape Town – il vous mène sur les hauteurs de Grenoble…à la Bastille. Il s’agit d’une petite montagne fortifiée au carrefour de trois vallées alpines.

Pour beaucoup de personnes, emprunter ce téléphérique constitue un voyage insolite au cœur de la Bastille. En quelques minutes, de jour comme de nuit, les fameuses « bulles » vous transportent  du centre ancien de la ville jusqu’au fort de la Bastille de Grenoble.
De là, le panorama sur Grenoble et sur les Alpes est spectaculaire !

Par temps clair, on voit jusqu’au massif du Mont-Blanc. La vue sur la ville au coucher du soleil lorsque les lumières s’allument est féerique depuis la Bastille.

On le comprend, la ville vous invite à des explorations, mais si vous souhaitez rejoindre les stations de sport d’hiver de la région, pensez à une location de voiture à Grenoble

En attendant, en compagnie d’un guide laissez-vous conter l’histoire des quartiers et des panoramas !

Back To Top