L’importance de savoir rédiger un CV en anglais dans le tourisme

Xrvauhma5qrwxseyljz0

Le CV est un document incontournable dans le monde de l’emploi. Il permet de présenter ses compétences et ses expériences à un employeur afin de décrocher un poste. Cependant, dans un secteur comme le tourisme, il est de plus en plus demandé aux chercheurs d’emploi, de rédiger leur Curriculum Vitae en anglais. Qu’est-ce qui motive cette tendance ? 

 

L’anglais comme langue mondiale

De nos jours, l’anglais est une langue parlée dans la majorité des Pays du globe. Elle est surtout employée dans les échanges internationaux et commerciaux. C’est l’une des raisons qui pousse les recruteurs du secteur touristique à demander aux chercheurs d’emploi de rédiger un CV en anglais. C’est l’assurance que le postulant sache en effet parler anglais, car savoir parler la langue de Shakespeare est primordial dans un tel secteur d’activité. Ainsi, si vous travaillez dans un secteur touristique, vous serez appelés à échanger avec des étrangers, et la langue appropriée dans ce cas n’est autre que l’anglais.

 

Les détails d’un Curriculum Vitae en anglais

Le CV anglais est très apprécié par les recruteurs internationaux et dans le tourisme. En effet, ce type de curriculum Vitae met un accent sur le détail et la précision des informations. Cependant, il faut savoir qu’il existe quelques différences sur la manière de rédiger en fonction des pays anglais (USA, Canada, Nouvelle-Zélande, Inde, etc…). Par exemple, le CV américain est reconnu pour l’attention particulière qu’il accorde aux loisirs et autres activités extra-professionnelles. Qu’il soit écrit sur une ou deux pages, cela ne dérange absolument pas.

 

Conclusion

Pour certains postes dans des sous-secteurs tels que l’hôtellerie ou le voyage, l’un des critères de sélection est la capacité du postulant à savoir s’exprimer en anglais. Alors, pour avoir plus de chance dans vos demandes d’embauche, apprenez à parler et à écrire un CV en anglais.

Back To Top