Comment se passe un saut à l’élastique ?

xEz9YuowrRwn0CvmIhWk

Le Saut à l’élastique, encore appelé bungee, benji, puenting ou encore jumping, est une activité ludique de plein air visant à la recherche des sensations extrêmes. Cette discipline consiste à s’attacher une corde élastique, soit aux chevilles, soit au torse et à effectuer un saut dans le vide. C’est une discipline qui ne demande ni de l’entrainement ni des techniques particulières, mais qui exige des équipements adaptés et une préparation au saut. Cette discipline se déroule en deux étapes. La première étape qui est la descente proprement dite et la seconde qui est la réception au sol.

Le choix des équipements adaptés au saut à l’élastique

L’élastique est l’équipement incontournable pour un saut à l’élastique. Il est choisi en tenant compte du poids de l’individu qui souhaite effectuer cette expérience. Le personnel de l’encadrement peut opter pour un élastique mince pour un poids inférieur à 80 kg, un élastique plus gros pour un poids compris entre 80 et 120 kg. Enfin, une réunion des 2 élastiques lorsque les sauts se font en duo, pour un poids compris entre 120 et 200 kg. Les attaches se font au moyen de 2 mousquetons. Le premier mousqueton est destiné aux deux pieds. La liaison peut se faire soit distinctement au niveau de chaque pied, soit en jumelant les deux pieds. 

Le second mousqueton est réservé au torse, utilisé comme bouclier, que le participant doit enfiler par ses jambes et remonter jusqu’à la ceinture. Des lunettes de protection pour éviter tout contact imprévu avec l’oculaire et enfin un casque de protection.  

Le rappel des mesures de précaution

Un test avant tout départ est nécessaire une fois que les installations, depuis le site de saut, sont mises en place. Le test est effectué à l’aide d’un ensemble de poids permettant d’étendre l’élastique. La masse totale de ces poids doit être supérieure au poids maximal des personnes devant effectuer le saut. Le casque de protection doit être parfaitement attaché à la tête du sauteur. L’encadreur s’assure de la sécurité des équipements et du site sur lequel doit s’effectuer le saut.

Les étapes et les types de sauts à l’élastique

Une fois sur place, l’activité commence directement par un briefing technique. La posture à adopter et les équipements spécifiques ainsi que les consignes de sécurité sont expliqués lors de ce briefing. 

La première chute provoque parfois chez le sauteur des petits cris traduisant de la joie. Cela est dû à la force de pesanteur exercée sur le sauteur. L’élastique commence à se tendre, le sauteur ralentit, sa vitesse s’annule un bref instant puis le sauteur remonte en reprenant de la vitesse. Les oscillations réduisent considérablement au point de s’immobiliser définitivement, et survient donc la phase de réception en fin de saut. Cette deuxième phase est supervisée par un responsable se trouvant en bas. Pour ce faire, le sauteur doit saisir le filin de la corde du baudrier qui le rattache à l’élastique et ainsi faciliter sa réception.                                                                                                                    

Il existe plusieurs types de jumping : 

  • Le Titanic : le moniteur retient le sauteur au-dessus du vide puis le lâche soudainement, cela pour accroitre l’effet de surprise.  
  • L’Élévation : l’individu est attaché au torse et se lance par les pieds. 
  • Le saut crapaud : les attaches se font au niveau du dos. Il consiste à effectuer une chute libre le torse en premier. 
  • Saut par la taille : permet d’obtenir un bon centre de gravité sur le corps et ainsi éviter au maximum des rotations sur soi-même.   
  • Saut à l’élastique départ équilibré : adapté pour des individus ayant de la force dans les bras et n’ayant pas la phobie du vide.

Conclusion

Le saut à l’élastique est une discipline sportive qui procure des sensations extrêmes. C’est aussi un moyen de découvrir de nouveaux paysages magnifiques. Alors, laissez vos peurs de côté et venez vivre des expériences extraordinaires qui resteront gravées dans votre mémoire toute votre vie.  

Back To Top